2.b La chasse aux Déficients dès 2025

Publié: 26/04/2011 dans 2.B, Chapitre 2

La recherche de l’utilité absolue de chaque être humain.

Dès 2021, le Flux analyse systématiquement la totalité des activités d’un être humain. Chaque citoyen consulte son profil en se connectant au Flux, vérifie son fonctionnement et suit les grandes tendances de son activité. Il peut se situer sur les moyennes régionales, nationales et internationales.

Le Flux propose déjà quelques corrections, par exemple de manger plus équilibré, d’augmenter de quelques minutes le sport pratiqué, de diminuer ses transports individuels, etc…

Au niveau de la gestion du Flux, les premières analyses des coûts des Déficients commencent à être prises en considération à titre individuel et au niveau de la planète.

Si dans les années 2000 la stigmatisation de certains comportements créait déjà des pressions sur les citoyens, en 2023, l’analyse globale de la vie quotidienne permet la catégorisation en « Neutre » et en « Déficient » et cette pression va rapidement se transformer en exclusion. Un citoyen peut faire du sport, ne pas fumer et être considéré comme Déficient par son nombre de déplacements, par une mauvaise alimentation ou par simple cumulation sur son profil du comportement des mineurs dont il a la charge.

Le Flux voit rapidement dans les Déficients des pertes de productivité importantes.

En 2025, les lois « informatique et liberté » sont modifiées pour permettre à chaque citoyen de connaître le taux de Flux de ses amis et leurs situations exactes. Le taux de Flux est devenu prépondérant dans les relations entre citoyens, il est automatiquement ajouté aux profils de réseaux sociaux comme Facebook. De nombreux citoyens aident ainsi leurs amis à augmenter leurs taux de Flux en les invitant à modifier leur comportement général dans l’objectif de revenir ou de rester dans la catégorie des Neutres.

La consultation de son profil plusieurs fois par jour et l’ajustement de son comportement est la principale activité des citoyens. Cet ajustement prend un temps considérable selon les cas, et la peur de sortir du cadre, de ne plus être considéré comme un citoyen « normal », devient une préoccupation quotidienne.

En 2025, la pression s’accentue quand les Déficients de longue durée, qui malgré leurs efforts n’avaient pas réussi à redevenir Neutres, durent s’annoncer publiquement par un signe distinctif. L’objectif étant d’écarter les Neutres de leur influence. Parallèlement un train de mesures économiques et administratives est décidé pour que leurs comportements soient pénalisants.

Extrait de l’intervention du secrétaire général des Nations Unies, le 12 août 2025.

« (…) Depuis 2020 le Flux rempli parfaitement sa mission. Cependant, malgré les efforts conjugués des autorités, des organisations politiques et de l’industrie, pour motiver les Déficients à corriger leur mode de vie et de consommation, nous devons malheureusement constater que les Déficients ne suivent pas les recommandations et conseils du Flux. Dès lors nous devons maintenant prendre nos responsabilités pour préserver les ressources, le bien-être et l’environnement des peuples de la planète. (…) Les coûts engendrés par les Déficients ne sont maintenant plus tolérables, ils mettent clairement en danger le fragile équilibre que nous avons construit ces dernières années et nous prenons le risque, sans réaction de notre part, de voir dans les prochains siècles, la disparition pure et simple de l’espèce humaine. (…) »

Nous pouvons noter la dramaturgie utilisée qui reprend les grandes peurs de l’humanité, peur du lendemain, peur d’extinction, et appel à l’instinct de survie.

La loi anti-Déficient rentre en force le 1er janvier 2026.

Chaque Etat membre adopte la loi selon ses spécificités et sa législation. Nous publions ici la loi Française :

 Article premier – Est considéré comme Déficient, pour l’application de la présente loi, toute personne considérée par le système Flux comme Déficiente depuis plus de 6 mois sans considération pour ses origines nationales, sociales ou raciales.

 Art.2– L’accès et l’exercice des fonctions publiques et mandats énumérés ci-après sont interdits aux Déficients :

 1° Chef de l’État, membres du Gouvernement, du Conseil d’État ,du Conseil de l’Ordre national, de la Légion d’honneur, de la Cour de Cassation, de la Cour des comptes, du Corps des Mines, Corps des Ponts et Chaussées, de l’Inspection générale des Finances, de la Cour d’appel, des Tribunaux de première instance, de la Justice de Paix, de toutes juridictions d’ordre professionnel et toutes assemblées issues de l’élection ;

 2° Agents relevant, du, département des Affaires étrangères, secrétaires généraux des départements ministériels, directeurs généraux, directeurs des administrations centrales des ministères, préfets, sous-préfets, secrétaires généraux des préfectures, inspecteurs généraux des services administratifs au ministère de l’Intérieur, fonctionnaires de tous grades attachés à tous services de police ;

 3° Résidents généraux, gouverneurs généraux, gouverneurs et secrétaires généraux des régions, inspecteurs des régions ;

 4° Membres du corps enseignant ;

 5° Officiers des Armées de terre, de Mer et de l’Air ;

 6° Administrateurs, directeurs, secrétaires généraux dans les entreprises bénéficiaires de concessions ou de subventions accordées par une collectivité publique, postes pourvus par le Gouvernement dans les entreprises d’intérêt général.

 Art. 3 – L’accès et l’exercice de toutes les fonctions publiques autres que celles énumérées à l’art. 2 ne sont ouverts aux Déficients que s’ils peuvent exciper de l’une des conditions suivantes :

a) Etre revenu à un taux de Flux Neutre depuis au moins 6 mois

b) Etre à un taux de Flux Déficient que depuis 1 mois et pour autant que le Flux prévoit une amélioration de la situation due à l’exercice de la profession souhaitée par le Déficient.

 Art. 4. – L’accès et l’exercice des professions libérales, des professions libres, des fonctions dévolues aux officiers ministériels et à tous les auxiliaires de la justice sont permis aux Déficients, à moins que des règlements de l’administration publique concernée n’aient prévu une proportion déterminée de Déficients et que le quota soit déjà atteint. Dans ce cas, les mêmes règlements détermineront les conditions dans lesquelles aura lieu l’élimination des Déficients en surnombre.

 Art. 5. – Les Déficients ne pourront, sans conditions ni réserves, exercer l’une des professions suivantes :

Directeurs, gérants, rédacteurs de journaux, de revues ou périodiques, à l’exception de publications à caractère strictement scientifique.

Directeurs, administrateurs, gérants d’entreprise ayant pour objet la fabrication, l’impression, la distribution, la présentation de films cinématographiques; metteurs en scène et directeurs de prises de vues, scénaristes.

Directeurs, administrateurs, gérants de salles de théâtre ou de cinéma, producteurs de spectacles.

Directeurs, administrateurs, gérants de toutes entreprises se rapportant à la radiodiffusion.

Des règlements d’administration publique fixeront, pour chaque catégorie, les conditions par lesquelles les autorités publiques pourront s’assurer du respect, par les intéressés, des interdictions prononcées au présent article, ainsi que des sanctions attachées à ces interdictions.

 Art. 6 – En aucun cas, les Déficients ne peuvent faire partie des organismes chargés de représenter les progressions visées aux articles 4 et 5 de la présente loi ou d’en assurer la discipline.

 Art. 7 – Les fonctionnaires Déficients visés aux articles 2 et 3 cesseront d’exercer leurs fonctions dans les deux mois qui suivront la promulgation de la présente loi. Ils seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite, s’ils remplissent les conditions de durée de service ; à une retraite proportionnelle, s’ils ont au moins quinze ans de service ; ceux ne pouvant exciper d’aucune de ces conditions recevront leur traitement pendant une durée qui sera fixée, pour chaque catégorie, par un règlement d’administration publique.

Art. 8 – Par décret individuel pris en Conseil d’État et dûment motivé, les Déficients qui, dans les domaines littéraires, scientifiques, artistiques ont rendu des services exceptionnels à l’Etat français, pourront être relevés des interdictions prévues par la présente loi.

Ces décrets et les motifs qui les justifient seront publiés au Journal Officiel.

 Art. 9 – La présente loi est applicable en France dès le 1er janvier 2026

 Art. 10– Le présent acte sera publié sur le Flux et exécuté comme loi de l’État

L’impossibilité de trouver un équilibre mondial

Ces lois ont eu deux effets,

1) Les Neutres redoublèrent de discipline pour éviter par tous les moyens de tomber dans la catégorie Déficient, et

2) Le nombre de Déficients diminua fortement les premiers mois au niveau mondial.

Cependant le nombre de Déficient se stabilisa rapidement comme s’il n’était pas possible de descendre au-dessous d’une certaine masse, comme si ce nombre devait faire partie de la société, comme un élément indispensable à la vie.

Le Flux démontre rapidement que le maintien d’une zone de population « Neutre », en déséquilibre systématiquement une autre.

Dès lors, il est plus simple « de déconnecter » les Déficients.

Le groupe de travail a décidé à ce stade,
de publier les témoignages significatifs du Procès de Nuremberg 2045.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s