L’exclusion sociale des déficients

Publié: 25/04/2011 dans Uncategorized

Bible – Livre de l’apocalypse – versets 13:16

« Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçurent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne put acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. (*)

* Dans une puce RFID, le nom de l’être humain est codé par un nombre de 16 chiffres.

Première loi appliquée unilatéralement par les membres de l’ONU en 2017.

« Dans l’objectif de garantir la sécurité des citoyens, la gestion des ressources de la planète, et d’assurer globalement les défis environnementaux des pays membres des Nations Unies, l’assemblée générale sur recommandation de la Commission de sécurité a approuvé le 12 juillet 2017 les lois permettant à chaque état membre d’identifier chaque citoyen et chaque objet au moyen d’une puce électronique (RFID) »

Cet ensemble de lois ne fait qu’autoriser et officialiser des pratiques que beaucoup de pays utilisent depuis quelques années. Les puces RFID sur les objets (remplacement des anciens codes barres et passeport numérique) sont déjà utilisées depuis les années 2000 et, à la même période, les premières puces sur les êtres humains sont implantées à titre expérimental, médical ou ludique.

Dès 2020, les bénéfices sont fulgurants, chaque citoyen pouvant être identifié et mis en relation avec « ses » objets, nous avons constaté la quasi-disparition des vols et autres délinquances, personne n’étant assez fou pour voler un objet identifiable en quelques secondes et surtout identifiable comme ne lui appartenant pas. Dans la période de mise en place, les états ont facilité son adoption en espérant des profits fiscaux supplémentaires, chaque objet étant identifié de manière unique il n’est dès lors plus possible d’échapper à l’impôt. Les mouvements écologiques se sont clairement positionnés comme des alliés indispensables, espérant, à leur tour, que chaque industriel ou citoyen pollueur soit identifié rapidement.

Pratiquement aucun opposant n’a eu la possibilité d’exprimer ses opinions dans les grands médias mondiaux. Nous avons retrouvé quelques débats télévisés où le rôle des contestataires est plus de faire valoir la pensée politiquement correcte du moment que de créer un véritable débat. Qui pouvait s’opposer à la suppression quasi-totale de la délinquance et des pertes fiscales dues aux fraudeurs, qui pouvait s’opposer à une gestion globale des ressources de la planète et à la maîtrise du réchauffement climatique ?

Dès les années 2018, l’industrie des nouvelles technologies et de la biotechnologie ont collaboré étroitement pour créer des puces toujours plus performantes et promettant toujours plus d’analyse, de sécurité et de confort. Les puces humaines sont intégrées rapidement à tous les facteurs vitaux de l’être humain, analysant en permanence la santé du citoyen, le rythme cardiaque, le taux de glycémie, diabète, etc.. Chaque citoyen est analysé en permanence et peut à tout moment consulter son état de santé général ou l’évolution d’une maladie particulière. Ces données sont transmises aux médecins traitants leur permettant de suivre à distance la santé de leurs patients.

Le niveau d’acceptation de la part des citoyens est en 2017 de plus de 97% et les 3% contestataires sont considérés comme des sous-citoyens ne prenant pas en considération les problèmes globaux de la planète et n’assumant pas leur état de santé personnel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s