1a. L’inéluctable mise en place technologique.

Publié: 24/04/2011 dans 1.A, Chapitre 1

Mondialisation – 1964

Le terme « mondialisation » apparaît dans la langue française en 1964 dans le cadre de travaux économiques et géopolitiques; il signifie l’accroissement des mouvements de biens, de services, de main-d’œuvre, de technologie et de capital à l’échelle internationale. Il désigne initialement le seul mouvement d’extension des marchés des produits industriels à l’échelle des blocs géopolitiques de la Guerre froide. Longtemps cantonné au champ académique, il se généralise au cours des années 1990, d’une part sous l’influence des thèses d’émergence d’un « village global » portées par le philosophe Marshall McLuhan, et surtout par le biais des mouvements antimondialistes et altermondialistes, qui attirent, par leur dénomination même, l’attention du public sur l’ampleur du phénomène.

 L’internet « des contenus » – 1990

« Réseau informatique mondial constitué d’un ensemble de réseaux nationaux, régionaux et privés qui sont reliés par le protocole de communication TCP/IP et qui coopèrent dans le but d’offrir une interface unique à leurs utilisateurs. » Dans les années 2000, l’Internet prend une nouvelle dimension s’interconnectant d’une part avec de nouveaux terminaux « citoyens », comme les téléphones portables, les agendas électroniques, etc et d’autre part avec les systèmes « globaux » de surveillance comme les satellites, caméras, puces RFID, etc.. fournissant ainsi, quelques années plus tard, les données essentielles au Flux.

 Les puces RFID ou la Création de l’internet « des objets » – 2000

Radio Frequency Identification : méthode utilisée pour stocker et récupérer des données à distance en utilisant des balises métalliques, les « Tag RFID ». Ces balises, qui peuvent être collées ou incorporées dans des produits, et qui sont composées d’une antenne et d’une puce électronique, réagissent aux ondes radio et transmettent des informations à distance.

Cette technologie commence à remplacer les codes barres dès 2005, son utilisation, malgré les protestations d’association citoyennes de multiples pays, est généralisée dans les années 2000 à 2015. L’interconnexion entre les objets munis d’une puce et de l’internet s’implante rapidement à la faveur des bénéfices économiques. (contrôle de la productions, des stocks, de la chaîne du froid, des transports, etc…).

Conférence de Rafi Haladjian – L’Internet des objets – TedxParis le 15 janvier 2011 – (11:39)

La Création de l’internet « des humains » – 2005

En 2005, la puissante Food and Drug Administration (FDA) américaine autorise la mise sur le marché de la première puce implantée sous la peau, et son utilisation par les hôpitaux américains. Dès lors, tous les éléments de la mise en place du Flux sont réunis, contenus numériques, objets physiques et êtres humains. En Europe, un groupe d’expert a été constitué pour étudier les possibles modifications génétiques nécessaires pour une meilleure acceptation des implants RFID par le corps humain. (Source confidentielle en 2007).

La puissance de cette convergence ( interconnexion des contenus, des objets et des humains) se traduit par une multitude d’applications, dont nous vous donnons quelques exemples opérationnels en 2007. (Vous trouverez plus d’informations en copiant les textes en italique dans google).

Une puce dans tous les passeports Américain

(17 août 2006) Malgré les réticences et les interrogations de nombreuses organisations quant à la sécurité du dispositif, le Département d’Etat américain a lancé comme prévu les premiers passeports équipés d’un marqueur RFID depuis lundi.Ce sont les sociétés Infineon et le français Gemalto qui ont remporté le contrat de production, ce dernier ayant déjà reçu les commandes fermes.

Sous la pression Américaine, les puces RFID sont intégrées dans tous les passeports de tous les citoyens du monde en 2017.

Micro puce Hitachi 2007 - Une des dernières puce encore "visible"

Le radar mondial pour les véhicules.

La STid a récemment présenté (2 août 2007) son nouveau tag RFID passif pour véhicule : le Teletag. Ce tag destiné à être installé à l’intérieur des pare-brises (…)

Le radar « mondial » (couplant la technologie STid et l’identification par satellite) est une des premières applications du Flux en 2020, réalisant des économies à grande échelle et des revenus fiscaux importants. La suppression de tous les parcomètres (horodateurs) est chose faite en 2021 ainsi que le licenciement de millions de fonctionnaires chargés du contrôle. Les taxes et les contraventions sont directement débitées du compte bancaire ou de la facture télécom du conducteur, celui-ci étant identifié par sa puce RFID.

Patients, médicaments, et localisation instantanée.

(Vendredi 15 juin 2007) AeroScout va fournir à l’hôpital Saint Louis ses radio-étiquettes actives RFID Wi-Fi de pointe dans ce secteur ainsi que le logiciel de gestion professionnel et le matériel avancé destinés à la localisation des personnes et des biens. Ces produits utilisent le réseau sans fil unifié Cisco (Unified Wireless Network) installé dans l’hôpital pour mettre en place un réseau unique fournissant des informations vocales, des données et des informations sur la localisation.

Beaucoup d’autre application dans le milieu médicale étaient opérationnelles en 2008, recherche de patients (Alzheimer), analyse instantanées (Dialyse et Diabète), accès au dossier des patients à distances, etc…

Régulation (et exclusion) du trafic des Taxis à l’aéroport Charles de Gaulle

(Paris mercredi 1 août 2007) Régler le trafic des taxis prenant des passagers sur les terminaux 1 et 3 de CDG n’est pas une mince affaire. C’est pourquoi ADP a décidé d’y implanter une trentaine de bornes RFID qui servent à comptabiliser les taxis en attente, ceci afin de pouvoir réguler les flux et anticiper sur les besoins (…) Pour que l’opération soit efficace, les taxis n’ayant pas de tags sont exclus des zones d’attente.

Anodin de prime abord, ce système est le premier que nous avons identifié, qui exclus une catégorie de collaborateurs pour cause de « non puce RFID ».

Identification des biens et des personnes par satellite pour une surveillance et une sécurité accrues (Jeudi 14 juin 2007)

IDENTEC SOLUTIONS jeudi 14 juin 2007) a annoncé la sortie de sa première étiquette RFID intelligente et autonome. (…) L’utilisation de cette technologie convient parfaitement à toutes sortes d’applications de localisation de biens ou de personnel, en particulier pour les conteneurs et le transit portuaire. A terme, le récepteur sera en mesure de déterminer le parcours et le trajet exacts d’un bien ou d’une personne. Ce système permettra non seulement une meilleure maîtrise, mais aussi une sécurité et une surveillance accrues.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s